vue sur Francfort symbole économie allemande et ces gratte-ciels en arrière-plan

L’économie allemande

L'économie allemande est la 1ère au rang européen : l’Allemagne réalise à elle seule 21 % du PIB de l’Union Européenne. Avec des fondamentaux solides et une politique favorable à la consommation des ménages et à l’investissement des entreprises en R&D, la croissance économique du pays devrait se poursuivre durant les prochaines années.

Les chiffres clés de l'économie allemande

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/01/foule_personne.svg

83 M

d'habitants

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/01/export_monde_avion.svg

40 %

du PIB généré à l'export

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/01/industrie.svg

25 %

du PIB généré par l'industrie

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/01/rouage_outils_machines.svg

<5 %

taux de chômage

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/01/rd.svg

>100 Mds €

dépenses de R&D

Une économie attractive

L’économie allemande est l’une des plus attractives du monde d’après l’étude « European Attractiveness Survey 2019 » d’Ernst & Young, avec plus 820 Mds€ de stocks d’IDE entrant en 2018. Classé au rang de 3ème exportateur mondial, le pays a connu une croissance constante depuis 2009. Ces exportations sont le fruit d’un tissu très dense de PME innovantes et indépendantes, le fameux « Mittelstand », qui représente plus de 99,5 % des entreprises allemandes. Aux côtés des groupes de renommée mondiale comme Siemens, Bosch, Volkswagen, ou BASF, ce tissu constitue la force de l’économie allemande.

Avant même les soutiens massifs mis en œuvre en Allemagne consécutivement à la crise du COVID19, l’économie allemande bénéficiait d’un contexte favorable à la consommation des ménages et aux investissements par les entreprises. Chaque année, l’excédent budgétaire généré (13,5 Mds€ en 2019) permet de lancer des grands projets comme le Plan Climat 2050 pour la réduction des émissions de CO2, le plan Starke Schiene pour le ferroviaire ou le déploiement de la fibre optique pour favoriser les échanges de données.

 
 

Avec ses 83 M d’habitants, l’Allemagne est un débouché majeur en Europe. Le marché de l’emploi était en 2019 en situation de quasi plein emploi avec un taux de chômage inférieur à 5 %. La pays dispose d’une main d’œuvre qualifiée et d’infrastructures modernes. Sa position stratégique en Europe est une porte d’entrée pour desservir facilement les pays voisins.

L’industrie représente près d’un quart du PIB avec des secteurs de pointe comme l’automobile, la machine-outil, la métallurgie, la chimie, l’électrotechnique et l’agroalimentaire. Le succès de cette industrie repose sur un positionnement haut de gamme soutenu par d’importants investissements dans l’innovation. En effet, les dépenses en R&D représentent plus de 3 % du PIB du pays. Les industriels allemands sont en permanence à la recherche de facteurs de compétitivité et les PME françaises sont en bonne position pour profiter de ces opportunités.

 
 

Actualité des investissements

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/02/train_ICE_Allemagne-scaled.jpg

Plan Starke Schiene

D’ici 2030, la rénovation du réseau ferroviaire va bénéficier d’un investissement de 86 Mds€, dont 62 Mds€ provenant du gouvernement et 24 Mds issus directement du budget de la Deutsche Bahn. En janvier 2020, l’Allemagne a annoncé vouloir doubler le nombre de voyageurs, soit 260 M d’ici 2030, et augmenter de 70 % le volume de fret, dans une démarche de promotion de la mobilité ferroviaire et du développement durable.

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/02/batiment_ecologie_plante.jpg

Plan climat 2030

Le 20 septembre 2019, l’Allemagne a présenté un plan pour le climat à objectifs 2030, qui prévoit de diminuer de 55 % ses émissions de gaz à effet de serre. La production d’énergie propre doit notamment passer de 40 % à 65 % pour la même échéance.

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/02/CIR_post-it_credit_impot-scaled.jpg

Crédit d’Impôt Recherche

Depuis le 1er janvier 2020, l’Allemagne s’est dotée d’un dispositif bien connu en France : le Crédit d’Impôt Recherche (CIR), dont l'objectif est d’encourager les entreprises allemandes à investir dans la R&D pour qu'elle atteigne 3,5 % du PIB d’ici 2025. Le CIR permet un crédit d’impôt de 25 % sur les dépenses engagées, plafonné à 500 000 € par an.

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/02/ampoule_recherche__developpement-scaled.jpg

Leader en matière de R&D

L’Allemagne est un acteur mondial important dans le développement des nouvelles technologies et du haut-de-gamme. Depuis 2009, les dépenses en R&D ont augmenté de 4,5 % par an en moyenne, pour atteindre 99 Mds€ en 2017, soit plus que le Royaume-Uni et la France réunis. Les programmes de subvention du gouvernement visent principalement à promouvoir les partenariats entre les entreprises, les universités et les instituts de recherche, comme le programme « go-cluster » qui stimule et encourage l’innovation sous forme de financement. Les entreprises allemandes sont parmi les premières en termes d’innovation et hissent l'économie allemande au second rang mondial pour l'export de produits de hautes technologies, pour un volume de 143 Mds€ en 2017.

Potentiel commercial et concurrence

La production manufacturière allemande représente 2,5 fois celle de la France. Le potentiel commercial propre est donc important et la concurrence locale à laquelle s’ajoute celle de fournisseurs internationaux l’est tout autant. Une des caractéristiques spécifique du marché allemand est que les bassins industriels sont répartis sur tout le territoire allemand. Bien qu’il y ait une densité entrepreneuriale nettement plus importante dans l’Ouest du pays, il n’est pas rare de devoir sillonner tout le territoire pour adresser une clientèle dans un domaine donné.

 

La montée des start-ups allemandes

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2020/09/startup.jpg

L’Allemagne est caractérisée par son réseau de PME, mais depuis 2005 environ, on observe également un développement massif du tissu de start-ups.
Comme pour beaucoup de sujets en Allemagne, un certain nombre de hubs décentralisés se sont ainsi développés, sur Berlin, Munich, Francfort, Hambourg, Düsseldorf, mais aussi dans des villes moyennes comme Sarrebruck, accueillant des pôles d'excellences universitaires ou de recherche pointus, dans le domaine des mathématiques, de l'intelligence artificielle et de la cybersécurité, attirant aussi bien de jeunes entrepreneurs allemands qu'étrangers.
L’Allemagne a mis en place de nombreux programmes visant à compléter l’offre de financement pour la création d’entreprise et l’innovation. Les industriels allemands se rapprochent également des start-ups, voire lancent leur propres laboratoires d'idées, afin de trouver de nouveaux leviers de croissance.

Une porte d’accès vers les marchés européens

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/02/drapeaux_international-scaled.jpg

La position centrale de l'Allemagne en Europe et la qualité de ses infrastructures lui permettent de desservir facilement les marchés européens et mondiaux.
L’Allemagne est le premier fournisseur de la plupart des pays européens : 78 % des exportations sont à destination de l'Europe.
Les filiales étrangères en Allemagne bénéficient également de ces avantages géographiques et logistiques, ainsi que de l’image allemande de qualité et de fiabilité.

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2020/03/sai-logo.png

Découvrez nos solutions en business development, implantation, recrutement et croissance externe

En savoir plus

Ça peut vous intéresser aussi