avion de défense militaire en plein vol armée de missile dans le secteur de la défense allemand

Secteur de la défense

Grâce à un contexte mondial favorable aux dépenses militaires, le secteur de la défense allemand a connu une hausse de ses dépenses de +9 % entre 2016 et 2017. La branche est en constant développement et exporte dans le monde entier.

Chiffres clés du secteur de la défense allemand

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/01/export_monde_avion.svg

6,3 Mds€

de CA à l'export

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/01/euro.svg

> 9 %

de dépenses militaires entre 2016 et 2017

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/01/foule_personne.svg

24 000

d'employés dans le secteur de l'aéro-militaire

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2020/03/picto-calculatrice.svg

150 M€

d'investissements pour le prototype aérien

Présentation du secteur de la défense allemand

L’industrie des armements

En 2019, les exportations d’armements en Allemagne ont dépassé les 6,35 Mds€, rattrapant ainsi les bilans des deux années précédentes. Ce sont la Hongrie, l’Égypte ainsi que les Émirats Arabes Unis qui achètent le plus d’armes à l’Allemagne.

L’Allemagne occupe la 4ème place au niveau mondial pour la production d’armes, elle est très active dans le domaine. En effet, Rheinmetall AG, premier producteur allemand, a connu une hausse de 6 à 7 % de ses ventes en 2018. Cette hausse des ventes est conditionnée notamment par la politique de Donald Trump qui incite les pays membres de l’OTAN à dépenser plus en armements.

On retrouve une forte concentration des entreprises du secteur de la défense au Bade-Wurtemberg et en Bavière, notamment autour du lac de Constance où se trouvent de nombreux sites de production d’engins militaires navals, terrestres et aéro-militaires. Parmi les leaders mondiaux en matière de défense on peut citer également Diehl BGT Defence, KMW Krauss-Maffei Wegmann ou encore Liebherr.

Construction militaire navale et aéronautique

La branche de la construction navale militaire allemande, dominée par ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), réalise un CA d’environ 1 Md€ par an, dont 70 % à l’export.  L’entreprise allemande réalise aussi bien des navires que des sous-marins.  En 2017, TKMS a procédé au rachat total du capital de l’entreprise d’électronique navale « Atlas Elektronik ». Les rachats, cessions et partages de projets sont très fréquents dans le domaine et visent à limiter la concurrence entre les entreprises.

En 2017, l’aéro-militaire représentait 19 % du CA de la branche de l’aéronautique allemande, soit 7,8 Mds€ de CA avec une centaine d’entreprises qui emploient 24 000 personnes. La branche de l’aéro-militaire allemande est caractérisée par de nombreux programmes de construction tels que l’Eurofighter et le Mirage 2000.

Coopération franco-allemande de la défense

https://www.ccifrance-allemagne.fr/wp-content/uploads/2021/02/defense_avion_rafale-1.jpg

La fusion de l’entreprise française Nexter avec l’entreprise allemande Krauss-Maffei Wegmann en 2015 a annoncé la volonté d’union et de collaboration franco-allemande dans le domaine de la défense.

En février 2020, la France et l’Allemagne avec les entreprises Dassault et Airbus, se sont alliées afin de travailler sur le « prototype aérien du futur (SCAF) », le futur avion de combat européen visant à concurrencer l’engin militaire aérien états-unien F-35. Ces 150 M€ d’investissement permettront aux ingénieurs de travailleur sur le prototype qui devrait connaître ses premiers essais dans les airs en 2026. Il est prévu que les deux pays investissent jusqu’à 4 Mds€ au total.

De plus, la brigade franco-allemande a récemment mis en place un dispositif pour l’année 2022 : il s’agit de créer « une entité de combat binationale capable de réagir en cas d’agression d’un pays de l’OTAN ».

Les salons du secteur de la défense allemand

Salon Lieu Activité
Enforce Tac/ U.T SEC Nuremberg Technologie militaire (secteur 93), systèmes de sécurité, gestion des catastrophes (secteur 72), technique aérienne et spatiale, construction d'aéroports
SMM Hambourg Construction navale, machines et technologie marine